ENSEIGNANTS

André GOLDBERG

Techniques et technologies: vidéographie
Vidéographie: pratiques

André Goldberg (Bruxelles, 1963) poursuit depuis 25 ans une activité artistique dans les domaines de la photographie, de l’art vidéo et du cinéma. Il est également enseignant dans les mêmes domaines dans plusieurs écoles et académies en Belgique.

Photographe de formation, diplômé en 1988, il publie deux ouvrages de portraits photographiques aux éditions de la lettre volée au milieu des années 90 (Portraits-fétiches, Le Passage du témoin), pour se tourner ensuite vers le cinéma en réalisant des courts métrages documentaires sur l’art contemporain et des fictions.

Il commence à explorer la vidéo d’art et sa mise en espace à partir du début des années 2000, et à les exposer dans des galeries d’art et des centres d’art contemporain en Belgique et à l’étranger.

Bien qu’utilisant les procédés liés aux nouvelles technologies, les installations vidéos d’André Goldberg se nourrissent des codes de la peinture baroque (la vanité, la nature morte, le portrait), autour des questions sur la mort, le deuil, le passé, l’absence, et les traces fragiles de notre présence en ce monde. Questionnant l’état de la condition humaine, de l’Homme confronté à son destin de simple mortel et au caractère transitoire de sa vie sur terre.